<p style='margin:0px; text-align:center; font-size:16pt; font-weight:bold;'> You need Adobe Flash Player to see this video<br><br> <a href='http://www.macromedia.com/go/getflashplayer' style='text-align:center; font-size:16pt; font-weight:bold;'> Get the Flash Player</a></p>
Пошук по відео, подіях, Аудіо файлах, фото та блогах Пошук

Petro Van Den Bosch Ministries|France

Ministère apostolique né aux Pays-Bas.


Мій блог

«назад

Nous avons tous reçu de Sa plénitude, et Grâce pour Grâce.

Nov 25, 2010

1,101 Переглядів
     (0 Оцінка)

Psaume 119:29-30 : "Eloigne de moi la voie du mensonge, et accorde-moi la Grâce de suivre Ta loi ! Je choisis la voie de la Vérité, je place Tes lois sous mes yeux."


Ces deux versets sont très importants ! Mettre la Parole de Dieu devant nos yeux, revient à choisir la voie de la Vérité et l’éloignement du mensonge. En effet, la Parole de Dieu est la Vérité. Dans le prologue de l'Evangile selon Jean, nous lisons que Jésus est la Parole. Plus tard, Il proclamait "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie." (Jean 14:6)


Analysons d'abord ces deux versets qui proviennent de l'Ancien Testament. Nous pouvons y constater une chose remarquable. Dans sa prière à Dieu, le psalmiste dit : "Accorde-moi la Grâce de suivre Ta loi !" Un homme, vivant sous l'Ancienne Alliance, demande à Dieu Sa Grâce ! Il avoue que la Loi de Moïse ne lui suffit pas. Sans la Grâce, il ne peut pas suivre la Loi. Quelle révélation dans l'Ancien Testament ! Qui avait raconté au psalmiste que, sans la Grâce de Dieu, il serait condamné par la Loi ? Qui lui avait expliqué que l'alliance de la Loi n'était que temporaire (puisqu'il priait pour obtenir la Grâce de Dieu) ?


Nous y voyons également qu'il relie la Vérité avec la Grâce. Pour le psalmiste, la Vérité revient à mettre la Loi de Dieu sous ses yeux. Mais il dit aussi qu'il a besoin de Sa Grâce pour pouvoir mettre la Loi en pratique.


Prenons l'Evangile selon Jean, chapitre 1 et les versets 16 et 17 dans lesquels Jean a expliqué les choses  suivantes : "Et nous avons tous reçu de Sa plénitude, et Grâce pour Grâce, car la Loi a été donnée par Moïse, la Grâce et la Vérité sont venues par Jésus-Christ."

Il y a énormément de bonnes choses dans ces deux versets. Comme le psalmiste, Jean voit aussi le lien entre la Grâce et la Vérité. L'apôtre nous a dit que nous avons déjà reçu de Sa plénitude et de Sa Grâce ! Bien sûr, notre psalmiste avait besoin d'implorer Sa Grâce, afin de suivre la Loi. Mais il vivait sous l'Ancienne Alliance. Il avait uniquement la Loi que Moïse avait donnée. La Bible nous dit que la Grâce et la Vérité sont venues par Jésus-Christ. "La Parole a été faite chair et Elle a habité parmi nous, pleine de Grâce et de Vérité." (Jean 1:14)


C'est une chose de donner quelque chose à partir d'une distance…

Lorsque Dieu a transmis, par le biais de Moïse, Sa Loi, le peuple était au pied de la montagne Sinaï. L'Eternel se manifestait dans la nuée au-dessus de la montagne. Moïse devait monter et descendre la montagne, afin de pouvoir transmettre les tables de la Loi. (Chose que l'on n'a plus besoin de faire : Romains 10:5-7).


…Mais c'est une autre chose de venir en Personne.

La Grâce et la Vérité, synonymes pour Jésus-Christ Lui-même, devaient descendre et mettre Ses pieds sur la terre. En effet, la Grâce et la Vérité ne pouvaient pas être données par le biais d'un autre médiateur (1 Timothée 2:5). Le seul médiateur possible était Dieu, le Fils, car Il est, en Personne, la Grâce et la Vérité. Il avait besoin de venir. Et nous avions besoin de recevoir de Sa plénitude et de Sa Grâce : Lui-même (Jean 6:53).


Maintenant, je vous propose de réfléchir à quelques questions. Faut-il encore prier le Seigneur pour qu'Il nous donne de Sa Grâce ? (Notez que je ne dis pas qu'il ne faut pas prier !) Vous me répondrez peut-être : "Oui, c'est vrai que j'ai déjà reçu de Sa Grâce. Mais j'ai encore besoin de recevoir plus de Sa Grâce !". Mais la Bible ne dit-elle pas que "nous avons tous reçu de Sa plénitude" ? Si je ne me trompe pas, le mot "tous" veut dire, sans exception, tous les enfants de Dieu. Et "Sa plénitude" veut dire que Dieu est incapable de nous donner encore plus de Lui-même, de Sa Personne ! Oui, nous pouvons Le prier et Lui demander plein de bonnes choses. Mais nous ne pouvons pas Lui demander de donner plus de Lui-même, car "celui qui confesse que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en Lui, et Lui en Dieu." (1 Jean 4:15) Jésus est la représentation exacte de Son être. Je le répète : Dieu est incapable de vous donner plus de Lui-même "car en Lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Et vous avez tout pleinement en Lui." (Colossiens 2:9-10) Qui est Son Corps ? Nous ! Dieu est Esprit ; et dans notre esprit, nous n'avons pas reçu de Son minimum, mais de toute Sa plénitude !


Comment puis-je m'adresser à Dieu et Lui demander quelque chose que j'ai déjà reçu ? Imaginez-vous qu'un enfant demande à son père s'il veut bien sortir son vélo qui se trouve dans la cave. Le père lui répond : "C'est déjà fait. Ton vélo se trouve dans le jardin." Mais l'enfant ne sort pas de la maison. Au contraire, il pose vingt fois la même question à son père ! Qu'en pensez-vous ? Ne tiriez-vous pas la conclusion, en vous disant que, soit l'enfant n'écoute pas, soit le père est un menteur qui n'aime pas son enfant ? Quelle conclusion devrions-nous tirer nous concernant ? Le Père serait-Il un menteur qui n'aime pas Ses enfants ?

Serait-il possible de vivre plus dans Sa Grâce ? En premier lieu, nous devons comprendre qu'une multiplication de Sa Grâce dans nos vies ne proviendrait pas de la part du Seigneur en réponse à nos prières ! Lisons attentivement ce que l'apôtre Pierre a dit lorsqu'il a commencé sa deuxième épître :"Que la Grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur !" L'apôtre ne nous a pas dit que c'est en réponse à nos prières que la Grâce était multipliée ! Il dit clairement que c'est selon notre connaissance de Dieu et de Jésus que Sa Grâce et Sa paix sont multipliées. Au lieu de passer du temps (ou lisez plutôt "perdre du temps") à prier "Seigneur donne-moi plus de Ta Grâce et de Ta paix !", il serait plus judicieux de prendre ce temps à étudier Sa Parole !


L'apôtre Jean nous a confirmé que la Grâce ne vient pas en réponse à nos prières. Il nous a dit que nous avons tous reçu "Grâce pour Grâce". Voici ce qu'il a voulu dire : la pleine Grâce que nous avons obtenue, nous rend capable d'obtenir, chaque jour, une plus grande révélation (connaissance, prise de conscience) de Sa Grâce déjà en nous ! En fait, nous réalisons, de plus en plus, combien est grand le trésor en nous. Et cette prise de conscience est aussi l'œuvre de Sa Grâce.


Paul a rappellé aux Colossiens qu'ils ont entendu et connu la Grâce de Dieu, selon la Vérité, d'après les instructions qu'ils ont reçues d'Epaphras (Colossiens 1:6-7). Donc, il est possible d'entendre une doctrine sur la Grâce de Dieu qui n'est pas selon la Vérité ! Notez que Paul a écrit "connu la Grâce". Il n’a pas dit : "connu une partie de la grâce". Puis, l'apôtre a souligné que la Grâce est révélée par les"instructions".

En effet, plus tard, Paul a déclaré que "la Grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée." (Tite 2:11) Il est évident que tous les hommes ne sont pas encore sauvés, car tous n'ont pas la connaissance. (Consultez aussi Matthieu 13:10-13).


Sommes-nous maintenant capables de suivre la Loi, sachant que nous avons reçu Sa Grâce ? Avant de répondre à cette question, nous ne devons pas oublier que la Loi est le principe de l'exigence de Dieu. Elle dit : "Tu fais ceci ! Et tu ne fais pas cela !". La Grâce, par contre, est le principe de la providence de Dieu. La Grâce a accompli ce que la Loi a exigé de l'homme. La Grâce a déjà répondu aux demandes de la Loi ! Alléluia ! Les exigences du contrat ont été remplies. Nous ne sommes plus sous ce contrat ! Il est archivé ! Comment ? Par Jésus-Christ qui l'a accompli et cloué à la Croix (Colossiens 2:14) ! La Providence a répondu à toutes ses exigences. Elle l'a fait pour nous. Donc, nous ne devons pas tomber dans le piège de la Loi en écoutant ses exigences qu'elle essaye d'adresser à chacun de nous. Ne sortons pas les archives de la boîte ! Ne lui tendons pas notre oreille ! Tournons plutôt notre oreille vers la Grâce, vers Jésus, "car c'est Dieu qui produit en nous le vouloir et le faire, selon Son bon plaisir" (Philippiens 2:13). En effet, c'est la Grâce qui "nous enseigne à renoncer à l'impiété, aux désirs de ce monde, et à vivre dans le siècle présent d'une manière sensée, juste et pieuse." (Tite 2:12)


Donc, la réponse à la question est : Oui, nous pouvons suivre la Loi. Mais c'est n'est pas en écoutant la Loi que nous y arriverons, mais en écoutant la Grâce : Jésus-Christ ! "Car le fruit de la Lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de Vérité."  Ephésiens 5:9


Pasteur Petro Van Den Bosch




 

Petro Van Den Bosch Ministries

www.pvdbm.org